Article Courrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article Courrier

Message  maruda le Mer 16 Juil - 14:07

Salut
Désolé pour le 27 Juin, j'ai eu un empechement de dernière minute. J'espère y être pour la prochaine édition.
Ci dessous un article paru dans le courrier.
Ciao,
E.

Les cyclistes contre la pollution
Paru le Samedi 12 Juillet 2008

SOPHIE DUPONT
Les valeurs limites de la pollution de l'air ont été atteintes six fois ces dix derniers jours dans la campagne genevoise. Pro Vélo Genève dénonce une situation préoccupante et demande des mesures directes de réduction des gaz polluants. «Entre 3000 et 4000 personnes meurent à cause de la pollution chaque année», selon Vincent Fiechter, président de l'association. «C'est un fléau qui passe complètement inaperçu!» Après l'hiver et les particules fines, les chaleurs d'été amènent des taux d'ozone élevés. «Les pics de pollution se succèdent, et aucune mesure contraignante n'est mise en place», regrette Vincent Fiechter. D'après lui, l'information à la population ne suffit pas: «Quand le canton demande une réduction de trafic, cela n'a aucun effet. Il faut des mesures plus strictes.» Le Service cantonal de la protection de l'air confirme que la valeur limite de 120 µg/m3 d'ozone est régulièrement franchie. «Elle ne devrait pas être dépassée plus d'une heure par année, selon les normes de l'OMS. Mais la pollution urbaine pendant les jours de chaleur et d'ensoleillement ne permet pas de respecter ces recommandations», explique Françoise Dubas, responsable du service. Un plan cantonal d'assainissement de l'air prévoit des mesures à long terme. Celles-ci concernent entre autres la mobilité, l'aménagement du territoire et l'énergie. Mais à court terme, rien n'est prévu lorsque la limite de 120 µg/m3 est dépassée. «Cela arrive trop souvent», justifie paradoxalement Françoise Dubas. C'est seulement lorsque la pollution atteint 180 µg/m3 que la population est alertée. «Nous menons alors des campagnes d'information. Car ces valeurs sont dangereuses pour les enfants en bas âge et les personnes âgées ou malades.» Quant aux mesures de réduction du trafic, elles sont prises uniquement lorsque la pollution gravit les 240 µg/m3. «Dans ce cas, nous mettons en place la circulation alternée, quitte à ralentir l'économie. Lorsque le plus grand nombre est touché, la santé prime», affirme Françoise Dubas. SOPHIE DUPONT
avatar
maruda

Messages : 30
Date d'inscription : 23/04/2008
Localisation : Geneve

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum